semences de vie

La guerre des semences !

semences

Depuis des millénaires, les paysans sélectionnent, échangent et cultivent leurs semences. Mais désormais, l’agro-industrie tente par tous les moyens d’éradiquer ces pratiques, afin de monopoliser les droits sur les semences. Ce qui a un impact terrible sur la biodiversité et sur la souveraineté alimentaire des peuples.

Depuis 1949, le Catalogue Officiel des Espèces et Variétés répertorie les variétés autorisées à la vente. Dans ce catalogue, seules les variétés dites à « haut potentiel de rendement » ont leur place : mais sans béquille chimique pas de hauts rendements ! Ces semences industrielles, adaptées aux engrais chimiques, à la mécanisation, aux pesticides et souvent à l’irrigation intensive, détruisent l’environnement en plus de constituer un véritable racket des paysans qui sont privés du droit ancestral de réutiliser leurs semences et contraints d’en racheter chaque année.

A l’opposé des semences industrielles standardisées et homogènes, les semences paysannes sont des variétés diversifiées et évolutives qui peuvent s’adapter à la variabilité des terroirs, des climats, des besoins humains, sans recourir aux produits chimiques. Elles sont reproductibles et non appropriables par un droit de propriété, redonnant ainsi de l’autonomie aux paysans et aux particuliers. De plus, les produits issus des semences paysannes sont plus riches, nutritifs, diversifiés et sains.

Ex : on ne trouve que quelques variétés de tomates dans les magasins alors qu’il en existe des milliers, de formes, de couleurs et de goûts différents !

Echangeons nos graines grâce aux grainothèques !

Dans plusieurs endroits de la ville sont installées des grainothèques. Le principe est simple : déposer des graines (non hybrides F1) et prenez-en pour vous !

Avec ces gestes simples, vous perpétuez ce que nos ancêtres nous ont transmis, afin de défendre la biodiversité cultivée, mise à mal par une industrie qui impose un nombre toujours plus restreint de variétés en brevetant le vivant et en l’uniformisant. C’est l’occasion de faire l’expérience d’un autre mode d’échange, basé sur l’autogestion et la confiance.

La grainothèque permet d’échanger sur les savoir-faire, de favoriser les rencontres autour du maintien des semences libres…

Les grainothèques de Toulouse :

  • Grainothèque de Partageons les jardins ! au local du 36 (36 rue bernard Mulé)
  • Grainothèque de la médiathèque de Toulouse (1 Allée Jacques Chaban-Delmas)

Où trouver des semences paysannes ?

Graine del païs, BiauGerme, Potager d’un curieux, Jardin du Tantugou, Ferme Saint Marthe Kokopelli …

Retrouvez leurs catalogues en ligne